Prix Gabrielle-Roy 2020

L’Association des littératures canadienne et québécoise a décerné, lors de son colloque annuel, le prix Gabrielle-Roy 2020 à la publication Le défi de la fragilité. Autour des essais de François Paré (Ottawa, Les Éditions David, 2020), ouvrage dirigé par Tara Collington, Élise Lepage et Guy Poirier. Ce prix récompense chaque année le meilleur ouvrage de critique littéraire écrit en français portant sur la littérature canadienne en contexte minoritaire et/ou sur la littérature québécoise.

Trois articles de ce collectif portent sur l’Ancien Régime et ont été écrits par des membres de la Société canadienne d’études de la Renaissance:

  • Tara et Philip Collington, “British empire et métissages: Liberty Asserted de John Dennis et les récits de voyage de l’Ontario français”, p. 75 à 103.

  • Marie-Christine Pioffet, “À l’ombre de la “Grande Histoire”: enjeux et positionnements des annales religieuses de la Nouvelle-France”, p. 53 à 73.

  • Guy Poirier, “L’ami Du Bellay”, p. 37 à 51.

François Paré a reçu, en 2009, le prix de la SCÉR pour l’ensemble de sa carrière, et il a été pendant de nombreuses années le directeur de la revue Renaissance and Reformation/Renaissance et Réforme.

One thought on “Prix Gabrielle-Roy 2020

Leave a Reply to Michele Marcotte Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s